Insérez votre code postal pour trouver la clinique de vaccination la plus proche de vous.
Germ Guy
INSÉREZ VOTRE CODE POSTAL
Si vous ne connaissez pas votre code postal, cliquez ici afin d’accéder au Service de recherche de code postal de Postes Canada
Germ Guy

Glossaire


Bienvenue sur la page de Glossaire de Vaccins411. Les termes sont classés par ordre alphabétique afin de faciliter la recherche et l’accès au vocabulaire technique et scientifique utilisé à travers le site.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

A

Adjuvant
Un adjuvant est une substance ajoutée à un vaccin pour accroître l’intensité ou la durée de la réponse immunitaire, ce qui permet de réduire la quantité d’immunogène (virus ou bactéries atténués ou morts) par dose. Les seuls adjuvants utilisés dans les vaccins actuellement vendus au Canada sont les sels d’aluminium (hydroxyde d’aluminium, phosphate d’aluminium ou sulfate d’aluminium et de potassium). Ils sont utilisés depuis plus de sept décennies et se sont révélés sûrs.23
Aigu, aiguë
Qui survient brusquement et évolue vite, en parlant d'une maladie.1
Ano-génital, ano-génitale
Relatif à l'anus et aux organes génitaux (p. ex. verrues ano-génitales)11.
Anomalies congénitales

Les anomalies congénitales peuvent être définies comme structurelles ou qui surviennent durant la vie intra utérine et peuvent être identifiées avant la naissance, à la naissance ou plus tard dans la vie. Les anomalies congénitales sont d’importantes causes de mortalité, de morbidité chronique et d’incapacité de l’enfant dans de nombreux pays.

Bien que, pour 50% des anomalies congénitales, on n’arrive pas à associer une cause spécifique, il existe néanmoins des causes ou facteurs de risque bien connus. Certaines anomalies congénitales peuvent être prévenues. Par exemple, la vaccination, l’administration suffisante d’acide folique ou d’iode au moyen de l’enrichissement des aliments de base ou de la fourniture de compléments alimentaires et de soins prénatals adéquats sont les clés de la prévention.27

Anticorps (ou immunoglobine)
L’anticorps est une protéine présente dans le sang et produite en réaction à l’invasion d’un corps étranger (exemple : bactérie ou virus). Les anticorps protègent donc le corps contre certaines maladies en neutralisant et éliminant ces agents pathogènes.10
Antigène
Molécule reconnue comme étrangère au corps (exemple: bactérie, virus) et cause de maladie. La présence d’antigènes dans le corps provoque une réponse immunitaire par la production d’anticorps.1
Antiviral, antivirale
Médicament antiviral : médicament utilisé dans le traitement des maladies causées par des virus, p. ex. les infections de l'herpès et le sida6.
Atténuation
Un vaccin qui a été atténué est un vaccin qui utilise le virus, lui-même atténué ou dont on a réduit la capacité à nuire à l’Homme, en l’exposant à des processus chimiques, de manière à ce que la vaccination provoque une réponse immunitaire, sans causer les effets plus sévères de la maladie.1

B

Bactérie
Une bactérie est un micro-organisme unicellulaire omniprésent dans l’environnement. Certaines bactéries sont inoffensives alors que d’autres peuvent causer des maladies bactériennes graves, telles que la bactérie pneumococcale. 1

C

Cellule-mémoire
Les cellules-mémoire (on peut aussi parler de mémoire immunitaire) permettent de défendre le corps contre les maladies en générant une réponse immunitaire spécifique contre le corps étranger qui risque de réapparaitre dans le futur. Ce système de défense immunitaire est basé sur le souvenir d’un premier contact avec cet antigène spécifique.3
Choléra
Infection intestinale aiguë causée par la bactérie Vibrio cholerae. La maladie se propage souvent par la consommation d’eau et d’aliments contaminés6.
Contamination
Envahissement d’un organisme vivant ou d’une chose quelconque par des micro-organismes pathogens.28
Coqueluche (ou toux coquelucheuse)
La coqueluche est une infection contagieuse des poumons et des voies respiratoires. Elle est causée par une bactérie nommée Bordetella pertussis. La coqueluche cause une toux grave pouvant provoquer un étouffement ou des vomissements. Le son de la toux serait similaire au chant du coq, d’où le nom coqueluche.2

D

Dengue
La dengue est une maladie transmise aux humains par des piqûres de moustiques et elle est causée par l'un des quatre types de virus de la dengue. Elle peut causer des symptômes graves qui ressemblent à ceux de la grippe et, dans les cas graves, elle peut entraîner la mort. Il n’existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la dengue.6
Diarrhée du voyageur
La diarrhée du voyageur affecte entre 30 et 70% des voyageurs internationaux par an, et peut survenir pendant le voyage ou au retour. Les destinations les plus à risques sont les pays en développement d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie. L’infection est causée par la consommation d’aliments ou d’eau contaminés.4
Diphtérie
La diphtérie est une maladie contagieuse causée par une bactérie. La diphtérie peut être très grave, surtout chez les nourrissons et les très jeunes enfants. Il s’agissait auparavant de l’une des principales causes de mortalité chez les enfants canadiens âgés de moins de 5 ans. Grâce à la vaccination, la maladie est aujourd’hui relativement rare.2

E

Épidémie
Propagation d’une maladie infectieuse dans une région spécifique.1
Encéphalite
L'encéphalite est une inflammation du cerveau dont les infections virales sont la cause la plus fréquente.7
Encéphalite à tiques
L’encéphalite à tiques est une maladie virale qui entraîne l’enflure du cerveau, du tissu entourant le cerveau et la moelle épinière, ou de la moelle épinière. Elle est transmise par la piqûre d’une tique infectée.6
Encéphalite Japonaise
Le virus de l’encéphalite japonaise (EJ) se transmet à l’humain principalement par la piqûre de moustiques infectés. La transmission de l’encéphalite japonaise s’observe principalement dans les zones rurales agricoles d’Asie, et présente donc peu de risque pour la plupart des voyageurs.2
Endémie
La prolongation plus stable d’une maladie au sein d’une communauté ou d’une région.3
Épidémie
Éclosion d’une maladie qui se propage dans une région ou un pays donné15.
Éradication (d'une maladie)
Élimination d'une maladie dans le monde. À ce jour, une seule maladie humaine a été éradiquée : la variole. Cela a été accompli grâce à des actions concertées et ciblées, à une combinaison de programmes de surveillance et de vaccination13.

F

Fièvre Chikungunya
La fièvre Chikungunya est une maladie virale transmise à l’homme par des moustiques infectés. Elle provoque de la fièvre et des arthralgies (douleurs articulaires) sévères. Les autres symptômes sont myalgies, céphalées, nausée, fatigue et éruption. Il n'existe aucun médicament qui permette de guérir la maladie. Le traitement a essentiellement pour but d'atténuer les symptômes.5
Fièvre jaune
La fièvre jaune est une maladie causée par un virus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté. Elle est toujours présente dans de nombreuses zones tropicales d'Amérique du Sud et d'Afrique.5
Fièvre typhoïde
Infection causée par la bactérie Salmonella typhi. Elle est courante dans les pays en voie de développement où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. La fièvre typhoïde se transmet le plus souvent par la consommation d'aliments ou d'eau contaminés par les selles d'une personne infectée6.
Filariose lymphatique
La filariose lymphatique, aussi appelée éléphantiasis, est une maladie aux manifestations douloureuses et défigurantes causée par des parasites filaires qui vivent dans le système lymphatique. Elle peut causer un gonflement extrême des extrémités et des organes génitaux. La maladie est transmise aux humains par des moustiques. Il n'existe actuellement aucun vaccin contre la filariose lymphatique.5

H

Hépatite
L’hépatite est un groupe de maladies infectieuses causées par différentes souches de virus. Ces souches d’hépatite provoquent l’hépatite A, B, C, D et E, et peuvent causer des maladies chroniques du foie, parfois très graves, voir mortelles.1
HONcode

La certification HONcode est un engagement moral pour divulguer les informations éditoriales. Il démontre la volonté d'un site à publier de l'information de santé utile, objective, et correcte.

Le HONcode est un code de déontologie guidant les responsables de sites Web dans la mise en place de mécanismes fondamentaux permettant de mettre à disposition une information médicale de qualité, objective et transparente adaptée à la mission et à l'audience du site14.

I

Immunisation
Immunisation, aussi appelée vaccination ou inoculation, est le processus par lequel on confère l’immunité permettant de protéger un individu ou un animal contre une maladie.3
Immunisation passive
Forme d'immunité temporaire créée en donnant à une personne des anticorps spécifiques d'une maladie15.
Immunisé
État de protection contre les maladies infectieuses par des mécanismes spécifiques ou non (c.-à-d. immunisation, infection naturelle précédente, inoculation ou transfert d’anticorps protecteurs)15.
Immunosuppression
L’immunosuppression définit l’insuffisance des moyens de défense immunitaire. L’état d’immunosuppression est souvent une conséquence à des maladies telles que le cancer ou le sida, ou peut être l’effet de certains médicaments affectant le système immunitaire (exemple : la chimiothérapie). Les individus qui en sont atteints ne devraient pas recevoir de vaccins vivants ou atténués.3
Immunité active
Un individu développe une immunité active lorsque son corps produit les anticorps nécessaires pour combattre une maladie quelconque et s’en protéger. L’immunité active a lieu lors de l’exposition à l’infection ou à la vaccination, et elle dure toute la vie.1
Immunité de groupe
Immunité de groupe (ou immunité grégaire, ou encore immunité de communauté) est un phénomène qui a lieu lorsqu’une proportion assez grande de la population développe une protection immunitaire contre une maladie infectieuse, réduisant ainsi les chances de propagation. Selon la logique de l’immunité de groupe, la protection s’appliquerait même aux personnes non vaccinées de cette même communauté.1
Infection
Envahissement d’un organisme par un mico-organisme étranger et la maladie qui y est associée15.
Infection à Hib
L’infection à Haemophilus influenzae de type b (appelées Hib) est une infection bactérienne parfois mortelle. Surtout présent chez les jeunes enfants, la méningite était la maladie invasive la plus fréquente, causée par les bactéries Hib. La vaccination a fortement réduit le nombre de cas de méningite depuis les dernières décennies.2
Influenza
L’influenza, plus couramment appelée la grippe, est une maladie courante. Chaque année, des millions de Canadiens contractent la grippe. La grippe peut être plus grave pour certaines personnes que pour d’autres, notamment pour les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes qui ont une santé déjà fragilisée.2

M

Maladie à virus Zika
La maladie à virus Zika est due à un virus transmis par des moustiques du genre Aedes. Les sujets atteints présentent en général une fièvre modérée, une éruption cutanée, une conjonctivite et des douleurs musculaires et articulaires ou des maux de tête. Il n’existe actuellement aucun traitement ou vaccin spécifique.5
Maladie sexuellement transmissible (MST)
Maladie infectieuse acquise par contact intime avec une personne infectée. Par exemple le VPH, le VIH et l'herpès. Aussi communément appelée infection transmissible sexuellement (ITS)13
Maladie à virus Ebola

La maladie à virus Ebola (autrefois appelée aussi fièvre hémorragique à virus Ebola) est une maladie grave, souvent mortelle chez l’homme.

Le virus se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine à la suite de contacts directs (peau lésée ou muqueuses) avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques de personnes infectées, ou avec des surfaces et des matériaux (par exemple, linge de lit, vêtements) qui ont été contaminés par ce type de liquides.

Tant qu’ils ne présentent pas de symptômes, les sujets humains ne sont pas contagieux. Les premiers symptômes sont une fatigue fébrile à début brutal, des douleurs musculaires, des céphalées et un mal de gorge. Ils sont suivis de vomissements, de diarrhée, d’une éruption cutanée, de symptômes d’insuffisance rénale et hépatique et, dans certains cas, d’hémorragies internes et externes (par exemple, saignement des gencives, sang dans les selles).

Il n’existe actuellement aucun vaccin homologué contre la maladie à virus Ebola, mais deux candidats sont en cours d’évaluation.25

Maladies à transmission vectorielle
Les maladies à transmission vectorielle sont des maladies virales transmises par des moustiques infectés.5
Maladies chroniques
Les maladies chroniques, ne se transmettent pas d’une personne à l’autre. Elles sont de longue durée et évoluent en général lentement. Les quatre principaux types de maladies non transmissibles sont les maladies cardiovasculaires, les cancers, les maladies respiratoires chroniques et le diabète.26
Malaria
La malaria, aussi appelée paludisme, est une maladie potentiellement mortelle due à des parasites transmis aux humains par des piqûres de moustiques femelles infectés.5
Méningite
La méningite est une inflammation des méninges (membrane qui recouvre le cerveau et la moelle épinière). Il existe différentes formes de méningite. Elle peut être causée par des virus, des bactéries, des champignons ou d'autres organismes.2
Méningococcie invasive
La méningococcie invasive est une grave infection bactérienne causée par la bactérie Neisseria meningitidis. Cette bactérie peut envahir l'organisme et provoquer une grave maladie comme la méningite. Elle peut également provoquer une septicémie qui est une infection sanguine.2
Méningocoque
Le méningocoque (Neisseria meningitidis) est un germe qui se transmet par voie aérienne (échange de secrétions de la gorge et respiratoire). Les maladies de type méningocoque peuvent être graves, et inclues des infections des méninges (méningite), et des infections sanguines (septicémie).2
Microcéphalie
On parle de microcéphalie lorsqu’un bébé vient au monde avec une petite tête ou lorsque sa tête cesse de se développer après la naissance.5
Morbidité
Se réfère à la maladie.3
Mortalité
Décès, présentés sous forme de taux (chiffrés) pour une population spécifique.3

O

Oreillons
Les oreillons sont une maladie infectieuse aiguë causée par le virus des oreillons (paramyxovirus). Dans certains cas, la maladie ne présente pas de symptôme. Cependant, prés de 40% des personnes affectées auront des inflammations des glandes parotidites, d’un ou des deux cotés du visage.2
Organisation mondiale de la santé
L'Organisation mondiale de la santé (souvent mentionnée par son acronyme OMS) est un organisme des Nations Unies. L'OMS a été créée en 1948 avec comme objectifs d'améliorer la santé des habitants de la planète et de prévenir ou de contrôler les maladies transmissibles à l'échelle mondiale par le biais de divers projets et programmes techniques.17

P

Pandémie
Un pathogène est un agent ou un organisme qui cause la maladie.3
Pathogène
Un pathogène est un agent ou un organisme qui cause la maladie.3
Pénurie de vaccins

Les fabricants de vaccins ont mis des mesures en place afin de garantir la stabilité de l'approvisionnement en vaccins pour la population canadienne. Cependant, certaines situations peuvent parfois causer un retard dans l'obtention de vaccins pour les personnes qui en ont besoin, mais cela est rare. Il existe quelques rares occasions où l'approvisionnement en vaccins est insuffisant pour faire face à la demande réelle pour les raisons suivantes :

  • problème dans la production d'un lot de vaccins particulier
  • si un problème est détecté dans un échantillon de vaccin avant qu'il soit vendu, tout le lot doit être détruit
  • éclosion d'une maladie, et la demande est supérieure à l'approvisionnement.

Étant donné que la fabrication des vaccins peut prendre plusieurs mois ou plus, il n'est pas toujours possible de fabriquer plus de vaccins rapidement. Le gouvernement du Canada passe souvent des contrats d'approvisionnement avec plusieurs fournisseurs pour un vaccin donné, au cas où un fournisseur aurait un problème. Si l'approvisionnement s'amenuise, le gouvernement du Canada travaille avec les fabricants de vaccins et les autorités sanitaires provinciales et territoriales pour :

  • coordonner le partage des vaccins de façon équitable entre les provinces et les territoires, au besoin
  • se procurer un approvisionnement supplémentaire auprès d'autres fabricants de vaccins parvenir à un accord sur la meilleure utilisation des stocks limités de vaccins. 30
Période de contagion
Période de temps durant laquelle une personne malade peut infecter d’autres personnes.29
Pneumococcie invasive
La pneumococcie invasive (PI) est une infection sérieuse du sang ou du cerveau causée par la bactérie Streptococcus pneumoniae. Les pneumococcies invasives peuvent occasionner des lésions cérébrales, des bactériémies ou entraîner la mort. La bactérie pneumococcique peut devenir résistante aux médicaments que nous utilisons généralement pour traiter l’infection. C'est la raison pour laquelle, la prévention est très importante.2
Poliomyélite

Il s’agit d’une infection virale très contagieuse touchant principalement les enfants. Le virus se transmet par l’eau ou des aliments contaminés. Après s’être multiplié dans l’intestin, il envahit le système nerveux.

Dans de nombreux cas, l’infection reste asymptomatique, mais les sujets atteints excrètent néanmoins le virus dans leurs fèces et peuvent donc transmettre la poliomyélite à d’autres.

Les symptômes initiaux sont de la fièvre, de la fatigue, des céphalées, des vomissements, une raideur de la nuque et des douleurs dans les membres. Dans un petit nombre de cas, la poliomyélite entraîne une paralysie, souvent définitive. La vaccination est le seul moyen de prévention.24

R

Rage
La rage est une infection rare causée par un virus qui s’attaque au système nerveux central, laquelle est souvent transmise aux humains par la morsure d’un mammifère infecté. Elle se contracte rarement par simple contact entre la salive d’un animal infecté avec une égratignure, une coupure ou des muqueuses sans qu’il y a ait eu de morsure.2
Rappel (d’un vaccin)
Certains vaccins nécessitent une dose additionnelle appelée un rappel, afin d’augmenter la réponse immunitaire et stimuler le système immunitaire. Des rappels de vaccins contre le tétanos et la diphtérie sont recommandés pour les adultes tous les 10 ans.1
Résistance
Quand on parle de résistance contre les maladies ou infections, on se réfère à la capacité de résister aux pathogènes ou autres organismes infectieux.3
Rotavirus
Virus connu pour causer une gastroentérite à rotavirus chez les nourrissons, forme de diarrhée fortement infectieuse se manifestant chez les nourrissons et les jeunes enfants. Cette gastroentérite peut provoquer de graves vomissements et une déshydratation entraînant une hospitalisation, pouvant menacer le pronostic vital. Les enfants de moins de cinq ans, en particulier ceux âgés entre six mois et deux ans, sont les plus vulnérables16
Rougeole
La rougeole est une maladie très contagieuse causée par un virus. Quiconque n’est pas vacciné peut contracter cette maladie, mais les enfants sont particulièrement vulnérables. La rougeole se caractérise par des plaques rouges, qui débutent sur le visage et qui s’étendent au reste du corps.2
RRO
RRO est un vaccin combiné trivalent contre la rougeole, la rubéole et les oreillons. Parfois, la combinaison inclut aussi le vaccin contre la varicelle ; on parle alors du vaccin multivalent RRO-VAR. Ces vaccins combinés sont administrés par injection aux enfants à l'âge de 12 à 15 mois et encore à l'âge de 18 mois ou de 4 à 6 ans, selon la province.2
Rubéole
La rubéole est une maladie infectieuse très contagieuse qui entraîne des éruptions cutanées, une adénopathie (affection des ganglions), des douleurs aux articulations et une légère fièvre. Chez les femmes enceintes, le virus peut provoquer un avortement spontané ou une infection chez le fœtus pouvant causer des malformations fœtales.2

S

Séroconversion
La séroconversion est l’apparition d’anticorps spécifiques dans le sang, en réaction contre un organisme infectieux, souvent suivant l’exposition à ce même organisme (elle s’observe au cours d’une infection virale ou bactérienne ou après une vaccination).3
Souche
Une souche correspond à une variation spécifique d’un organisme pathogène. Les maladies comme le VIH ou l’hépatite présentent plusieurs différentes souches.3
Streptococcus pneumoniae
La bactérie Streptococcus pneumoniae peut causer des infections des oreilles, des sinus ou des poumons.2
Système immunitaire
Le système immunitaire assure la lutte contre les infections et maladies. Il crée cette immunité en identifiant les corps étrangers tels que les bactéries, les virus, les parasites et champignons, et en produisant des anticorps pour s’en défendre (la réponse immunitaire).3

T

Tétanos
Le tétanos est une maladie causée par des spores d'un bacille pouvant être présentes dans les intestins des animaux et le sol. Il s'agit d'une maladie souvent mortelle qui touche tous les groupes d'âge. Une personne infectée par le bacille tétanique présente des contractures musculaires douloureuses qui commencent au niveau du cou puis les muscles du torse.2
Thimérosal
Le thimérosal ou thiomersal est un composé chimique utilisé en vue de prévenir la prolifération de bactéries dans certains vaccins. Composé de 49% de mercure, il contribue à maintenir une chaîne de fabrication stérile depuis les années 1930.22
Tularémie
La tularémie est une infection bactérienne qui peut frapper les animaux et qui est présente chez les animaux sauvages en Amérique du Nord. La maladie peut donc se transmettre après une morsure ou le léchage par l'animal, la manipulation ou le nettoyage de l'animal, de ses jouets, de sa cage ou des accessoires servant à le nourrir, l'inhalation d'air ou de poussière contaminés par la bactérie, et la consommation d'aliments ou d'eau contaminés. Les symptômes de la tularémie peuvent être les suivants: ulcères cutanés ou buccaux, ganglions enflés ou douloureux, fièvre soudaine, frissons, maux de tête, diarrhée, douleur musculaire, toux sèche, mal de gorge, faiblesse progressive, douleur aux articulations, yeux enflés et douloureux.2

V

Vaccin combiné
Deux ou plusieurs vaccins combinés et administrés d’un coup, afin de réduire le nombre d’injections. Un exemple commun est celui du RRO, combinant les vaccins contre la rougeole, la rubéole et les oreillons.1
Vaccin conjugué
Un vaccin conjugué correspond au couplage du polysaccharide à une protéine. Ce procédé sert à augmenter davantage l’efficacité du vaccin.1
Vaccin inactivé
Un vaccin inactivé est constitué de virus et de bactéries qui ont été tués grâce à des procédés physiques et chimiques, et qui ne peuvent donc pas provoquer la maladie.
Vaccin polysaccharidique
Vaccin dans lequel les particules immunogènes proviennent des revêtements extérieurs contenant des glucides de bactéries encapsulées.18
Vaccin quadrivalent
Un vaccin qui peut vous aider à vous protéger contre 4 types de virus.20
Vaccin vivant
Les vaccins vivants sont ceux préparés à partir d’agents infectieux vivants atténués grâce à des processus physiques et chimiques permettant de provoquer une réponse immunitaire sans pour autant causer les effets de la maladie. Le vaccin contre le zona en est un exemple.2
Vaccins des voyageurs
Lorsque vous voyagez à l'étranger, il est possible que vous soyez exposé à certaines maladies qui peuvent être prévenues par la vaccination. Vous pourriez avoir besoin de vaccins supplémentaires selon votre âge, les activités prévues au cours de votre voyage et les conditions locales. Ce sont les vaccins des voyageurs.21
Vaccination
La vaccination est l’injection d’un vaccin constitué d’organismes morts ou atténués, dans le but d’entrainer une immunité active et d’aider à protéger le corps contre la maladie causée par ce même organisme.3
Vaccins contre la méningococcie
Il existe plusieurs vaccins protégeant contre cinq souches différentes de méningocoque : Méningocoque conjugué quadrivalent (A, C, Y, W135), Méningocoque (A, C, Y, W135) polysaccharidique, Méningocoque de sérogroupe B, disponible depuis peu.1
Vaccins exigents
Certains pays exigent une preuve de vaccination avant de vous laisser entrer dans le pays.22
Varicelle
Maladie infantile très commune et très contagieuse que l'on trouve dans le monde entier. Les symptômes apparaissent de 10 à 21 jours après l'infection et durent environ deux semaines. Le symptôme déterminant est une éruption de cloques caractéristique qui peut causer une irritation sévère. Même si la maladie est relativement bénigne chez la plupart des enfants, une forme grave de la maladie peut se déclarer chez les adultes et les personnes ayant une immunité amoindrie par une maladie pré-existante ou en raison d'un traitement qu'elles subissent (p. ex. chimiothérapie). Le Comité consultatif national de l'immunisation recommande l'immunisation contre la varicelle2.
Variole
Affection contagieuse aiguë causée par le virus variolique. Elle se transmet d’un individu à l’autre par des particules en suspension ou des gouttelettes provenant des personnes infectées qui présentent les symptômes de la maladie7.
Variolisation
Technique de vaccination contre la variole pratiquée autrefois dans de nombreux pays. La variolisation consistait à inoculer artificiellement la variole aux sujets sains en utilisant comme source de virus des croûtes d'anciens malades. La personne inoculée éprouvait généralement une réaction locale ou une forme bénigne de la maladie; elle était par la suite à l'abri de la variole. La variolisation a été remplacée par la vaccination antivariolique après qu'Edward Jenner eut publié ses conclusions sur l'utilisation du virus de la vaccine pour créer l'immunité à la variole, en 179818.
Vecteur
Un vecteur est un organisme vivant qui transmet un agent infectieux d’un hôte à un autre, par exemple un moustique qui transmet le virus du Nil occidental ou une tique qui transmet celui de la maladie de Lyme.8
Virulence
Capacité d'un pathogène de provoquer une maladie. Peut aussi décrire la gravité de la maladie provoquée par le pathogène17.
Virus
Un virus est un micro-organisme infectieux qui ne peut se reproduire qu’en parasitant une cellule, et provoquant alors des maladies telles que la varicelle ou l’hépatite.3
VIH/sida

Virus de l’immunodéficience humaine (VIH). C’est un rétrovirus qui s’attaque aux cellules du système immunitaire et les détruit ou les rend inefficaces. Aux premiers stades de l’infection, le sujet ne présente pas de symptômes. Cependant, l’évolution de l’infection entraîne un affaiblissement du système immunitaire et une vulnérabilité accrue aux infections opportunistes.

Le syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA) est le dernier stade de l’infection à VIH. Il peut se déclarer au bout de 10 à 15 ans. Les antirétroviraux permettent de ralentir son évolution.

Le VIH se transmet à l’occasion de rapports sexuels (anaux ou vaginaux) non protégés, d’une transfusion de sang contaminé ou de l’échange de seringues contaminées. Il se transmet aussi de la mère à l’enfant pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement au sein7.

Virus du Nil occidental
Le virus du Nil occidental est transmis par la piqûre d'un moustique infecté. Les moustiques peuvent transmettre la maladie à des humains et à des animaux. Les symptômes peuvent être bénins – fièvre, maux de tête, éruption cutanée, ganglions lymphatiques enflés – ou graves – perte de conscience, faiblesse musculaire et paralysie. Il n'existe aucun traitement ou vaccin précis contre l'infection au virus du Nil occidental chez l'humain. Le traitement est établi en fonction des symptômes des patients.9
Virus du papillome humain (VPH)
Le Virus du papillome humain (VPH) est une infection sexuellement transmissible très répandue. Il existe plus de 100 types de VPH, et on estime que plus de 70 pour cent des hommes et femmes sexuellement actifs au Canada en sont affectés au moins une fois au cours de leur vie. Le VPH ne présente pas de symptôme et disparait souvent même sans traitement. Par contre, certains types de VPH peuvent causer des verrues génitales ou anales, alors que d’autres peuvent avoir des conséquences encore plus graves comme le cancer du col de l’utérus, le cancer anogenital, ainsi que certains cancers du cerveau et du cou. La vaccination permet de protéger contre certains types de VPH.2

Z

Zona
Zona est le nom courant de herpes zoster, infection se manifestant par une éruption cutanée douloureuse avec des cloques, qui touche habituellement une partie d’un côté du corps (le gauche ou le droit) et a souvent la forme d’une bande. Le zona résulte de la réactivation du virus varicelle-zona, à l’origine de la varicelle. Même après qu’une personne s’est remise de la varicelle, le virus varicelle-zona persiste dans son corps. La réactivation du virus survient habituellement lorsque le système immunitaire de la personne est affaibli par un autre problème de santé2.

Sources

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu’un lien devienne introuvable avec le temps. Merci.

  1. http://www.cdc.gov/vaccines/about/terms/glossary.htm
  2. http://www.phac-aspc.gc.ca/id-mi/index-fra.php
  3. http://www.immunizationinfo.org/issues/general/understanding-vaccine-research-terms
  4. http://wwwnc.cdc.gov/travel/yellowbook/2016/the-pre-travel-consultation/travelers-diarrhea (en anglais uniquement)
  5. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fr/
  6. https://voyage.gc.ca/voyager/sante-securite/maladies
  7. http://www.who.int/topics/fr/
  8. http://www.canadiangeographic.ca/glossary/definition.asp?word=vector-bornedisease&id=143 (en anglais uniquement)
  9. http://canadiensensante.gc.ca/diseases-conditions-maladies-affections/disease-maladie/west-nile-nil-occidental/index-fra.php
  10. http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/aigu_aigu%C3%AB/1876
  11. http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/ano-g%C3%A9nital
  12. http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/antiviral_antivirale_antiviraux/4343
  13. http://www.who.int/features/2010/smallpox/fr/
  14. http://www.hon.ch/HONcode/Patients/Visitor/visitor_f.html
  15. http://www.immunize.ca/fr/publications-resources/terms.aspx
  16. http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/brgtherap/activit/fs-fi/rotavirus-questions-fra.php
  17. http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/virulence/82153
  18. http://www.historyofvaccines.org/glossary (en anglais uniquement)
  19. http://www.dictionary.com/browse/world-health-organization
  20. http://www.gardasil.ca/french/what-is-gardasil.html
  21. https://voyage.gc.ca/voyager/sante-securite/vaccins
  22. http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/37469-thimerosal-definition
  23. http://www.immunize.ca/fr/publications-resources/contents.aspx
  24. http://www.who.int/topics/poliomyelitis/fr/
  25. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs103/fr/
  26. http://www.who.int/topics/noncommunicable_diseases/fr/
  27. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs370/fr/
  28. http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/contamination/18548
  29. https://immunize.ca/fr/glossaire
  30. https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/approvisionnement-vaccins.html