Insérez votre code postal pour trouver la clinique de vaccination la plus proche de vous.
Germ Guy
INSÉREZ VOTRE CODE POSTAL
Si vous ne connaissez pas votre code postal, cliquez ici afin d’accéder au Service de recherche de code postal de Postes Canada
Germ Guy

Pour un amour sain


Le printemps est la saison des amours et du renouveau. Et, lorsqu’il est question d’amour, il faut aussi parler de protection contre les maladies évitables. Plus nous serons nombreux à nous faire vacciner contre les maladies courantes et facilement transmissibles, plus la population sera saine – que ce soit au sein d’une même famille, d’une classe ou d’une communauté. La vaccination peut permettre à une population de mieux se prémunir contre certaines maladies courantes. Cette année, un nouveau vaccin contre le méningocoque du sérogroupe B (MenB) est arrivé sur le marché. Le méningocoque du sérogroupe B est souvent à l’origine de l’infection méningococcique, contre laquelle il n’existait, jusqu’à tout récemment1, aucun vaccin2.

Le méningocoque est une bactérie qui peut causer une méningococcie invasive, infection rare et potentiellement mortelle qui survient soudainement et peut être fatale. La méningococcie invasive peut se manifester sous forme de méningite bactérienne (inflammation des tissus entourant le cerveau et la moelle épinière) ou de méningococcémie (infection généralisée du sang et de certains organes)3. La plupart du temps, l’infection est associée au type A, B, C, Y ou W-1352.

La méningococcie est transmise par contact étroit entre deux personnes – ce qui se produit le plus souvent avec les enfants et les adolescents. Au Canada, le méningocoque du sérogroupe B est à l’origine de quatre cas de méningococcie sur cinq chez les nourrissons de moins d’un an et d’environ les deux tiers des cas chez les enfants de un à quatre ans et les adolescents de 15 à 19 ans4. Le sérogroupe C était auparavant la cause la plus fréquente de méningococcie, mais le taux de méningococcie attribuable à ce sérogroupe a diminué au Canada depuis l’arrivée sur le marché, en 2001, des vaccins contre le méningocoque C2.

Espérons que l’approbation, en décembre 2013, du nouveau vaccin 4CMenB contre le méningocoque B réduira encore plus le taux d’infection meningococcique1. Ce vaccin a été évalué chez plus de 8 000 nourrissons, enfants, adolescents et adultes avant d’être approuvé, et peut être administré à des nourrissons âgés de seulement deux mois. De plus, il peut être utilisé seul ou conjointement avec d’autres vaccins habituels. Les effets indésirables les plus fréquents, soit les réactions localisées au point d’injection et la fièvre, sont typiquement associés aux vaccins. Ils étaient généralement d’intensité faible à modérée et ont disparu au bout de 24 à 48 heures dans 95 % des cas4.

Le docteur Ron Gold, conseiller médical principal de la Fondation canadienne de recherche sur la méningite et ancien chef du service des maladies infectieuses au Hospital for Sick Children de Toronto, est cité dans un communiqué de presse du [9 décembre 2013] de [Novartis], fabricant du nouveau vaccin : « le nouveau vaccin MenB peut combler les dernières lacunes en matière de vaccination contre les principales causes de méningite d’origine bactérienne, chez les populations autres que les nouveau-nés » (traduction libre)1.

Les symptômes de la méningite – fièvre élevée, maux de tête, raideur de la nuque, vomissements et somnolence – peuvent être pris à tort pour des symptômes de la grippe. Une sensibilité à la lumière vive, de la confusion et une éruption cutanée violacée peuvent également se manifester. Cette maladie apparaît soudainement et peut causer la mort en un jour ou deux1 – les personnes qui présentent ces symptômes doivent donc consulter un médecin immédiatement3.

 

Présenté par vaccins411.ca, pour savoir où aller pour vos vaccins!

Cette information ne doit pas remplacer les soins et les conseils prodigués par votre médecin. Votre médecin peut recommander des traitements différents en fonction de vos antécédents et de votre situation.



Sources

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu’un lien devienne introuvable avec le temps. Merci.

  1. Santé Canada approuve Bexsero*, le premier vaccin offert pour prévenir la méningite à méningocoque causée par le sérogroupe B (MenB). 
    http://www.vaccines411.ca/assets/pdf/fr/bexsero-noc-press-release-09-dec-2013.pdf
  2. Comité consultatif national de l’immunisation. (2013) Mise à jour sur l’utilisation des vaccins conjugués quadrivalents contre le méningocoque. Relevé des maladies transmissibles au Canada. Janvier 2013; vol. 39, DCC-1: 1-40. 
    http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/ccdr-rmtc/13vol39/acs-dcc-1/assets/pdf/acs-dcc-4-fra.pdf
  3. Méningococcie – Immunisation Canada. 
    https://immunize.ca/fr/maladies-et-vaccins
  4. New vaccine under review by Health Canada targets meningococcal serogroup B. Immunization Education Initiative. Le 10 avril 2013. 
    http://www.info-iei.ca/20130410/20130410_landing1.asp?email