Insérez votre code postal pour trouver la clinique de vaccination la plus proche de vous.
Germ Guy
INSÉREZ VOTRE CODE POSTAL
Si vous ne connaissez pas votre code postal, cliquez ici afin d’accéder au Service de recherche de code postal de Postes Canada
Germ Guy

Un soupçon de prévention...


Un soupçon de prévention...

Sherry et sa famille attendaient leur voyage aux Caraïbes avec impatience depuis plusieurs mois. Dès leur arrivée, ils se sont arrêtés pour prendre une bouchée et une limonade. Le lendemain, alors qu’ils se préparaient pour une visite, la turista fit une entrée en scène remarquée! Sherry a d’abord eu des crampes abdominales et s’est mise à transpirer abondamment; peu après, elle avait la diarrhée et courait aux toilettes toutes les 10 minutes.

Jusqu’à 98% des voyageurs consomment une boisson ou un aliment contaminés dans les premiers jours suivant leur arrivée en terre étrangère1. Le plus souvent, il s’agit d’eau ou d’aliments contaminés par la bactérie E. coli entérotoxinogène (ETEC). Les germes responsables de la diarrhée du voyageur peuvent aussi se transmettre d’une personne (p. ex. employés de restaurant) à une autre par manque d’hygiène2.

Les Centers for Disease Control (CDC) estiment que 30 à 70 % des voyageurs se rendant dans une région tropicale auront au moins un épisode de diarrhée2. Même si, en général, elle disparaît d’elle-même dans les 3 à 5 jours, la diarrhée du voyageur (selles molles ou aqueuses) – qui s’accompagne souvent de fièvre, de nausées, de vomissements, de ballonnements et de crampes abdominales3 – gâche les vacances de bien des gens!

Les personnes qui se dirigent vers une destination tropicale, les Caraïbes par exemple, ont intérêt à prendre des mesures de prévention. Dukoral, le vaccin oral en 2 doses homologué par Santé Canada, réduit le risque de diarrhée du voyageur et de choléra, aussi caractérisé par la diarrhée3. Les enfants, les personnes âgées et les personnes souffrant d’une maladie chronique sont plus vulnérables à ces infections [et à d’autres], et les conséquences peuvent aussi être plus graves s’ils contractent la maladie4.

En général, il suffit d’un peu de planification et de prévention pour éviter les problèmes de santé en voyage. Logiquement, la première mesure à prendre est de consulter votre médecin ou d’aller dans une clinique de voyage au moins 6 semaines avant votre départ afin de recevoir tous les vaccins requis selon votre destination et les activités que vous avez planifiées4.

La rougeole – maladie potentiellement grave et très contagieuse – connaît une recrudescence inquiétante au pays et à l’étranger. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) fait état de nombreuses éclosions dans beaucoup de destinations touristiques, dont le Brésil et l’Inde, et de plus petites éclosions en France, en Israël et en Italie. Les CDC recommandent aux voyageurs d’avoir reçu les deux doses du vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) au moins 2 semaines avant le départ5 ou, à tout le moins, d’avoir reçu la première dose.

Les voyageurs, à plus forte raison s’ils se dirigent vers une région tropicale comme les Caraïbes –peuvent aussi contracter l’hépatite A et la fièvre typhoïde en consommant de l’eau et des aliments contaminés. Les plus intrépides qui se feront tatouer en souvenir de leur voyage ou exploreront des grottes ou des endroits habités par des chauves-souris, auraient intérêt à se faire vacciner contre l’hépatite B, la rage et la fièvre jaune5.

Vous devriez discuter de votre destination et de vos projets avec un médecin ou un conseiller de la clinique de voyage. Bien qu’il n’y ait pas de vaccins contre le virus Zika et la malaria, ces maladies transmises par les moustiques constituent un risque dans plusieurs régions tropicales. Prévoyez des vêtements de protection (vêtements amples de couleur pâle qui recouvrent les bras et les jambes), un chapeau, des chaussures fermées et un insectifuge approuvé6. N’oubliez pas non plus d’autres articles essentiels comme un écran solaire et un désinfectant pour les mains à base d’alcool4 au cas où vous n’auriez pas accès à du savon et à de l’eau propre.

Quelle que soit leur destination, tous les voyageurs devraient avoir reçu les vaccins de base, à savoir : vaccin ROR, vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTC), vaccin contre la varicelle, vaccin contre la polio et vaccin antigrippal annuel5.

Trouver une clinique de vaccination

 

Présenté par Vaccins411.ca, pour savoir où aller pour vos vaccins!

Cette information ne doit pas remplacer les soins et les conseils prodigués par votre médecin. Votre médecin peut recommander des traitements différents en fonction de vos antécédents et de votre situation.



Sources

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu’un lien devienne introuvable avec le temps. Merci.

  1. Factsheet: travel vaccines – enterically borne
    http://www.bcpeds.ca/uploadfiles/documents/npfv/Travel_Vaccines.pdf
  2. Travelers' Diarrhea
    https://wwwnc.cdc.gov/travel/yellowbook/2020/preparing-international-travelers/travelers-diarrhea
  3. Traveller's Diarrhea and Cholera Vaccine
    https://www.healthlinkbc.ca/healthlinkbc-files/travellers-diarrhea-cholera-vaccine
  4. Travellers' diarrhea
    https://www.canada.ca/en/public-health/services/diseases/diarrhea.html
  5. Zika virus: Advice for travellers
    https://travel.gc.ca/travelling/health-safety/travel-health-notices/152